SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | facebook | instagram

Accueil > Archives > Evénements 2009 > Instance de Carmentran 2009

Instance de Carmentran 2009

dimanche 8 mars 2009, par Dr.Gonzo

« Accusation de Carmentran 2009 »

Oyez, Oyez, Braves gens,

Carmentran, braves gens, en connaissez-vous l’origine ? Carmentran est la contraction de deux mots : le "Carême entrant", c’est-à-dire la dernière fête avant les privations du Carême. Autrement dit, Mardi Gras.
En ce jour du 7 mars 2009, le tribunal des horreurs et des fous rires se réunit pour juger sans parti pris, l’ignoble et affreux Sieur Carmentran qui n’a qu’une seule et unique idée derrière la tête : réaliser des méfaits ignobles et inhumains.

Ceci ne change rien aux ambitions de Sieur Carmentran, c’est-à-dire la joie, la fête, les retrouvailles et toutes les coquineries et cochonneries que la morale réprouve, mais que nous énoncerons tout de même.
Nous souhaitons que les villageoises et villageois, bourgeois sobres ou gentilshommes humidifiés daignent alimenter la chronique afin que le procès de l’an 2010 soit encore plus pointu et plus ardu.

Le machiavélisme de Carmentran n’a pas de limite : celui-ci a décidé d’instaurer un trophée des blessés lors de la Fête Votive. Papy le gardien de la place a gagné cette année grâce un double contact avec la scène. Il devance assez nettement Marco, qui lui a eu seulement 4 points.
Mais ses méfaits votifs ne se sont pas arrêtés là : pour la Nième année consécutive, Carmentran décida de barrer la Combe de Sauve, dans le but de faire manquer au Vicomte des Audries la Fête venterolaise. Conscient de ses obstructions annuelles, le Vicomte a pris les devants : il s’est ainsi déplacé en Ossétie du Sud, lutter contre l’invasion russe.
Pris dans son élan humanitaire, il n’a pas hésité à partir libérer Ingrid Bétancourt pour le 13 juillet, lutter contre les pirates somaliens pour le Ban des vendanges, désamorcer le conflit indo-pakistanais au Kashmire pour la Fête Votive, apporter des vivres au Darfour pour Novézan.
Dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser qu’il serait actuellement en Guadeloupe, à négocier la sortie de crise avec le LKP.

Carmentran a une fois de plus décidé de nuire au Comité des Fêtes. Associé pour le coup aux médecins valréassiens, ils ont décidé de retarder au maximum la naissance de Bébénette. Mercredi ? Non. Jeudi ? Non. Vendredi ? Oui !
Juste à temps pour empêcher Papanette et Mamanette de faire du pain pour la Fête Votive. Le Comité a ainsi couru les boulangeries alentour pour récupérer quatre quignons de pains rassis…
Mais pas rancuniers pour deux sous, Papanette et le Comité se sont mutuellement et largement abreuvés, afin de préparer au mieux le retour de Bébénette et Mamanette dans le pétrin familial.

Après l’élection triomphante de 2008, le conseil municipal dans sa majorité a décidé d’engager un conseiller politique spécialisé en communication en la personne de Carmentran.
Ce dernier, toujours plein de bonnes idées aussi intelligentes que démocratiques, suggéra pour le remplacement de notre Vicomte de maire de ne pas écouter le vote des venterolais, bien trop populaire à ses yeux, et de faire appliquer la démocratie carmentranesque. Elle consiste à choisir les conseillers les moins bien élus afin de les mettre aux responsabilités, tout en expliquant au petit peuple venterolais qu’il pourrait être chômeur, dépressif et habiter au Darfour ou en Palestine…

Annulé en 2008, exporté en 2009 en Amérique du sud, l’édition 2010 du Paris Dakar aura très certainement lieu dans la Combe de Sauve. Mais pour des raisons de sécurité, les pilotes venterolais ne seront acceptés qu’aux commandes de 50 cm3. Après une sélection drastique effectuée par Carmentran lui-même, trois pilotes venterolais ont été retenus :
-  l’autochtone indigène Lavègue, pourtant plus habitué du co-voiturage,
-  l’Aigle de la route, avec son scooter débridé
-  l’emploi vieux municipal, qui a remisé sa BX depuis des mois pour s’entraîner au scooter

L’année 2008 ayant été particulièrement pluvieuse, les sculpteurs de motte venterolais furent très fortement touchés en leur vignoble par le mildiou. Carmentran, technicien d’élite, décida d’apporter ses connaissances à notre président syndical, qui aurait dû se méfier.
Le ‘sieur ayant plus d’une fois séché les cours de l’Université de Richerenches, ses conseils ne furent guère concluants. En effet, notre président aurait pu facilement tailler fin juillet sans être embêté par les feuilles.

Les membres du bureau du Comité des Fêtes suspectent fortement plusieurs habitants de notre petit village d’être à l’origine de la maternité de notre gardienne des Sots. À ce qu’il paraît, certains venterolais feraient des allers-retours en TGV jusqu’à la place Vendôme pour voir notre ministre bijoutière. Après enquête, nous sommes en mesure de vous révéler le nom du père de l’enfant de Rachida Dati, un certain Carmentran.

En collaboration avec la PAPAVEN et dans le cadre des restaurations de veilles pierres sur des vieux murs. Carmentran a décidé de sauver le fameux tag des Echirons : NO FUTUR
Une commission d’expert en peinture rupestre sera bientôt réunie afin d’estimer le budget nécessaire à une telle restauration. Des cartes postales sont déjà en vente au bistrot de Venterol pour aider cette bien belle association aux bien belle actions

Pour répondre aux attentes grandissantes de la population en matière d’économies d’énergie, le conseil municipal en compagnie de notre cher défenseur de la nature le ‘sieur Carmentran ont décidé de créer une nouvelle école « écologiquement durablement renouvelablement label propre ».
Pour cela les éclairages des classes seront remplacés par des lampes à huile provenant du commerce équitable, les bureaux seront en acacia répondant aux normes « bois d’arbre », un jardin entretenu par les élèves servira à l’alimentation autonome de la cantine bio, sans viande émettrice de CO2, et pour finir les cagadous seront remplacés par des toilettes sèches à faible teneur en eau.

Compte tenu des charges accablantes et des accusations indéniables, j’impose la peine maximale à Sieur Carmentran, c’est-à-dire :
"LA PEINE DE MORT"

« Défense de Carmentran 2009 »

Étant chargé de la défense du Sieur Carmentran, je me dois de vous le présenter.

Ce siècle avait neuf ans
Venterol remplaçait Cognac
Déjà Sarco perçait Carla après Chirac
Et du Premier Consul, déjà, par maints endroits
Le front du bonhomme brisait le masque étroit
Alors dans Novézan, vieille ville espagnole
Jeté comme les pétards au gré de l’air qui vole
Naquit d’un sang dauphinois et provençal à la fois
Un enfant sans douleur, sans pancréas et sans foie.
Si débile qu’il fut, ainsi qu’une chimère
Abandonné de tous, excepté de sa bière
Et que son cou ployé comme un fidèle Pernod
Fit faire en même temps sa bière et son berceau
Cet enfant que la vie a rendu ivre
Et qui n’avait pas même un lendemain à vivre
C’est lui, c’est Carmentran

Né dans un camping, comme un autre personnage mieux connu sous le nom de Chabert de Chapelus, fils du père Pernod et de la mère Ricard, Carmentran eut une enfance difficile, ce qui explique déjà plusieurs de ses méfaits.
Sorti glorieusement premier de l’Université de Richerenches, puis d’un stage écourté au Café de la Poste, il fut admi pensionnaire du « Bistrot de Venterol » !

Carmentran du faire face à des situations pénibles et chicanées. Injustement puni, et enfin châtié, il devint vicieux et maléfique. Son séjour dans les caves internes de la Mairie n’améliora pas son caractère déjà aigri.
Carmentran avait bon dos. Il subissait ses peines sans rechigner et était souvent puni pour des méfaits commis par les Venterolais. Il décida de se venger. Sa malice viendrait du fait qu’il a effectué un stage prolongé de perfectionnement dans la cabane des chasseurs et aurait trop abusé de la boisson anisée locale.

Tenant compte de ses déboires, j’appelle à la clémence des jurés. Pour sa défense, je citerai tous les méfaits dont notre village est profiteur.

Suite aux nombreuses fuites récurrentes sur la place Sabarot, Carmentran a décidé de prendre les choses en main : armé de pioches et autres pelles orange mécaniques, il a retourné des mètres cubes de terre pour retrouver les responsables. Petit à petit, ses investigations l’ont mené jusqu’aux escaliers qui montent aux cagadous municipaux.
Et là, il n’a pas eu d’autre solution que de détruire ces escaliers. Mais jamais à court de bonnes idées pour le bien-être et les loisirs des venterolais, il décida de transformer les marches en piste de ski, en prévision de l’hiver rigoureux qui s’annonçait.

Les premiers flocons de neige tombant, Carmentran décida d’instaurer les nouvelles normes sécuritaires C 4832,8 régissant les chasse-neige en fonction sur la commune de Venterol : largeur réglementée, hauteur réglementée, pneus réglementés, étrave en titanium réglementée …
Ces nouvelles normes étant incompatibles avec le calendrier d’investissement de Coco, les routes sont restées glissantes et enneigées. Ainsi, grâce à Carmentran, aucun accident de chasse-neige n’a été à déplorer cet hiver !

Comme chaque année, Carmentran organisait une compétition très ouverte et très disputée à Venterol, celle des plus grandes prouesses automobilesque.
La bielle d’or revient cette année au petit Ramoné, auteur d’un superbe triple axel par l’avant.
Vient ensuite la figure hors catégorie d’Esther en Golfu dans la Combe : suivant les conseils de beau-papa, le légendaire Jamie Burns, elle a décidé de prendre corde. Mais là où le Panzer passe, le Golfu trépasse.
Ajouté d’extrême justesse au palmarès, on retrouve aussi la tentative avortée d’une Corsa d’ouvrir une nouvelle route par les escaliers entre les cagadous municipaux et la rue à Claudette. Mal embarquée, il aura fallu tout le dévouement et la dextérité des pensionnaires du Bistrot pour sauver la Corsa.

Devançant la fièvre culturelle qui atteint le village depuis quelque temps, le Comité des Fêtes organisait en mai dernier un circuit botanique pour le Tour des Crêtes. Ne souhaitant pas laisser l’art pictural de côté, Carmentran décida de mettre les peintres venterolais à l’honneur. Hélas pour leur reconnaissance, il ne trouva qu’un panneau « ortie ».

La PAPAVEN est en crise : après avoir remonté à grands frais un tas de vieilles pierres pour en faire trois vieux murs, les ressources sont au plus bas. Malgré l’aide financière du ‘sieur Carmentran, les participants au banquet annuel de l’association n’ont eu que de la soupe à se mettre sous la dent.

Suite à l’élection du 1er président noir aux USA, Carmentran tient à signaler que Venterol était précurseur dans ce domaine, puisque moult maires du village, mais aussi présidents de l’ACCA et même du Comité des Fêtes étaient déjà noirs, mais noirs ! Plus fort encore, on en a même trouvé certains complètement bleus…

Après une longue et minutieuse enquête digne d’Hercule Poireau et Chèreloque Holmes réunis, Carmentran a été formellement identifié comme l’auteur du graffiti « c’est la crise municipale ». Mis aux arrêts dans les geôles ventrerolaises, il a été jugé, mais grâce au plaidoyer de son avocat qui affirma qu’il ne disait que la vérité, il fut relaxé par la justice du peuple venterolais.

Pas avare en conseils politiques, Carmentran ne l’est pas non plus en conseils commerciaux. Celui-ci a en effet conseillé à la famille Froiddecarré de se lancer dans la franchise de galeries marchandes : après Brice et Jules, on devrait bientôt voir un petit Célio ou une petite Jennyfer.

Carmentran, toujours malchanceux dans ses voyages, n’a encore pas été gâté cette année : après s’être fait insulter au salon de l’agriculture et s’être fait prendre à partie au Guilvinec en compagnie des pêcheurs, il a décidé de partir se ressourcer à Gangrange chez Mital, ce qui fût un échec.
Désolé par ses vacances métropolitaines, il a entrepris de se rendre à l’étranger pour oublier ses problèmes franco-français. Le choix de la Grèce ne fut pas un choix judicieux de la part de Carmentran. Ayant reçu un SMS « si te reviens j’annule tout », Carmentran s’en revint dans son beau village bien plus calme que son monde qui l’entoure.

Suite aux différentes plaintes déposées par nos valeureux agriculteurs des bords des routes à l’encontre du vrai-faux vendeur de faux-vrai fruits d’en face de chez Jami, Carmentran a été sélectionné par le conseil municipal afin de régler cet épineux problème.
Après avoir épuisé tous les recours locaux, il a décidé de s’en remettre à la Haute Cour Européenne de Justice. On devrait en savoir plus d’ici 2023…

Carmentran, en association avec AREVA, tient à rassurer la population venterolaise suite aux très légères fuites d’uranium survenues l’été dernier sur le site du Tricastin. Il a indiqué dans un communiqué que la centrale nucléaire répondait aux mêmes normes en matière de fuites que le réseau d’eau communal.

Pour tous ces méfaits, je demande pour ce cher Sieur Carmentran :

L’ACQUITTEMENT PUR ET SIMPLE !!!!

Le Comité de rédaction se permet enfin de transmettre à la foule réunie ici quelques messages susceptibles de faire pencher la balance du procès en faveur de l’accusation, voire même parfois de la défense :

- Carnet rose chez les Bannettes : Mamanette et Papanette ont reçu Bébénette
- Carnet blanc chez Coco : la nouvelle Kangoo est là
- Carnet fuites d’eau : t’en fais pas Marco, y’en aura toujours, mais y’a plus Coco !
- Carnet jaune à la cabane de chasse : 114 petites ricardes se sont écoulées
- Carnet Leclerc : ils l’ont toujours !
- Carnet Zé : met ta fournée !
- Carnet marché : au fait, c’est toujours le samedi ?
- Carnet place Sabarot : des fuites tous les dimanches
- Carnet rouge : il en reste
- Carnet apéro : c’est fini à la mairie
- Carnet Blanc : c’est juste une question de couleur
- Carnet Max : ça commence à faire longtemps qu’il est libre Max
- Carnet crise : si vous n’avez plus de pain, mangez des brioches !
- Carnet mildiou : toujours sans commentaire syndical
- Carnet Toyota : Marco a des nouveaux sièges
- Carnet BX : elle est rangée
- Carnet Golf : elle est dans la combe
- Carnet camping : toujours de l’eau l’hiver, de l’ombre la nuit
- Carnet bombarde : ça va péter !
- Carnet fin d’élections : deux jours trop tôt
- Carnet intermittents : Capri, c’est fini !
- Carnet chasse : couchez vous, y’a Bannette !
- Carnet chasse n°2 : couchez vous, y’a son père aussi !
- Carnet fumeurs : dehors !
- Carnet buveurs : dedans !
- Carnet drogués : en cure !

Peuple Venterolais, votre verdict ?